Dynamique d’image et luminosité en vidéoprojection : une confusion fréquente !

Beaucoup de gens confondent la notion de dynamique d’image avec la luminosité. En effet, une image lumineuse donne souvent l’impression d’être fortement contrastée, mais ce n’est qu’un trompe l’oeil. En fait, la dynamique d’image est synonyme de contraste intra-image, c’est-à-dire la coexistence de noirs profonds et de blancs éclatants. Cela peut être évalué à partir du contraste ANSI qui est déterminé à l’aide d’une mire damier comportant autant de cases blanches que de cases noires.

mire-damier-contraste-ansi
Mire damier permettant d’évaluer le contraste ANSI

Actuellement, le moindre écran LCD a vite fait de dépasser allègrement 1000:1 en contraste ANSI. Mais, en vidéoprojection cette valeur est quasiment inatteignable. En effet, seuls quelques rares vidéoprojecteurs DLP arrivent à dépasser 500:1, ce qui est déjà formidable !

Pourtant, on lit souvent sur Internet qu’un projecteur délivre une image très dynamique, alors que son contraste ANSI dépasse péniblement 200:1. Voilà un exemple typique de la confusion entre dynamique d’image et luminosité ! Dans ce cas, il serait plus approprié de parler d’image lumineuse plutôt que dynamique.

J’ai souvent vu cette confusion à propos de projecteurs à matrices LCD, alors que pour les meilleurs d’entre-eux, le contraste ANSI dépasse rarement 400:1. Par exemple, il a souvent été reproché aux projecteurs JVC de manquer de dynamique, mais cette critique a disparu à partir de la génération X5000, X7000 et X9000. Pourtant, si leur luminosité a augmenté, ce n’est pas le cas de leur contraste ANSI qui au lieu d’augmenter a plutôt baissé avec des valeurs qui se situent entre 200:1 et 250:1.

Alors, chers lecteurs, ne vous faites plus prendre à ce piège, la luminosité a son importance, mais seul un fort contraste ANSI (au moins supérieur à 300:1) pourra vous assurer une image dynamique à l’aspect « éclatant ».

 

Vous avez apprécié cet article, faites un don pour soutenir Home Cinéma Tendances

 

Cet article a été rédigé par Hervé Thiollier, consultant / installateur home cinéma.

Site web : ht-consulting.pro

Laisser un commentaire