Guide d’achat 2017 – Les meilleurs vidéoprojecteurs en dessous de 1000 €

Introduction

Ce guide n’a pas vocation à répertorier tous les vidéoprojecteurs en dessous de 1000 €, mais ceux présentant de vraies qualités home cinéma, et donc dignes d’en porter l’appellation. Pour ce faire, j’ai respecté un certain nombre de critères comme une résolution Full HD, un contraste séquentiel supérieur à 1000:1, un bruit de fonctionnement contenu, une colorimétrie relativement juste en sortie de carton ou un CMS (Color Management System ou système de gestion des couleurs en français) efficace et une qualité d’optique suffisante pour permettre un bon piqué. Eh bien, force est de constater qu’il ne reste plus que Benq et ses projecteurs DLP pour respecter tous ces critères.

Partant de ce constat décevant, il ne reste plus qu’à espérer que vous ne soyez pas sensible à l’effet d’arc-en-ciel des mono-DLP, sans quoi vous serez soit obligé d’augmenter votre budget, soit contraint de vous rabattre sur les Epson EH-TW5300 ou EH-TW5350 et leur contraste séquentiel natif bien inférieur à 1000:1.

 

Benq W1090 : Projecteur DLP – Full HD – 3D – 699 €

Successeur des Benq W1070 et W1070+, deux projecteurs stars de ces dernières années, le Benq W1090 réussit l’exploit de faire aussi bien, voire mieux.

 

Equipement et compatibilités
  • 3D
Données constructeur
Points forts
  • Le piqué
  • L’éclat des blancs comme pour tous les DLP
  • Le silence de fonctionnement en mode éco
  • Une forte luminosité
  • Une colorimétrie assez juste en sortie de carton
  • Le rapport qualité/prix
Points faibles
  • Un contraste séquentiel plutôt faible (inférieur à 2000:1) donc des noirs peu profonds pour les scènes sombres.
  • Un placement difficile sans lens-shift et avec sa focale courte.
  • Pas d’interpolation d’image.
  • Risque de voir des AEC pour les personnes sensibles.
Mon avis

Le Benq W1090 est un digne successeur du W1070. Pour un peu moins de 700 €, il représente la seule solution crédible si on veut disposer d’un vrai projecteur home cinéma avec toutes les qualités que ça suppose. Il se permet même le luxe d’être moins cher et un peu plus performant que le Benq W1110, il n’y a donc pas à hésiter entre les deux, à moins de vouloir bénéficier d’un petit lens-shift vertical.

 

 

Benq W2000 : Projecteur DLP – Full HD – 3D – 990 €

Le Benq W2000 est aussi présent dans mon guide des projecteurs entre 1000 et 2000 € (à consulter ici) car son prix était de 1200 € en début de commercialisation, mais il se trouve désormais très facilement en dessous de 1000 €.

 

 

Equipement et compatibilités
  • Lens-shift vertical manuel : + 10 %
  • 3D
Points forts
  • Un contraste ANSI de champion dépassant allégrement 600:1.
  • L’éclat des blancs comme pour tous les DLP
  • Le look pour une utilisation en salon.
  • La qualité de l’optique – La netteté.
  • Le silence de fonctionnement en mode éco.
  • Une forte luminosité.
  • Une colorimétrie plutôt juste en sortie de carton.
Point faibles
  • Un contraste séquentiel plutôt faible (inférieur à 2000:1) donc des noirs peu profonds pour les scènes sombres.
  • Un placement difficile : lens-shift de faible amplitude et focale courte.
  • Pas d’interpolation d’image.
  • Risque de voir des AEC pour les personnes sensibles.

 

Données constructeur

 

Mon avis

Une image vraiment incroyable à ce prix ! Certes, il ne délivre pas des noirs hyper profonds, mais hormis les scènes extrêmement sombres, l’image est magnifiquement contrastée et piquée. Claque visuelle garantie !

Pourquoi le choisir comparativement au Benq W1090 ? Certes, il est au moins 200 € plus cher, mais la différence va se jouer essentiellement sur le contraste intra-image. Pour ma part, je considère qu’un contraste ANSI (contraste intra-image pour une image comportant 50% de blanc) commence à être bon à partir de 300:1. Tout comme son prédecesseur, le Benq W1070, le W1090 n’arrive pas à répondre à ce critère avec un contraste ANSI bien inférieur à 300:1, là où le W2000 dépasse 600:1 ! Le résultat est flagrant à l’image avec des scènes de jour absolument magnifiques pour le W2000, alors qu’elles le seront un peu moins pour le W1090. Mais attention, le contraste intra-image est fortement réduit par la pollution lumineuse. Ainsi, si vous voulez utiliser votre projecteur dans un salon tout blanc, le Benq W1090 sera amplement suffisant. En revanche, si la pollution lumineuse est négligeable parce que vous comptez utiliser un écran technique ou si vous possédez une salle dédiée très sombre, alors le choix du W2000 s’impose systématiquement car il serait bien dommage de vouloir économiser 200 € dans ce cas et de ne pas profiter pleinement de son installation.

 

Consultez ici les solutions pour réduire la pollution lumineuse. Lisez le test de Home Cinéma Tendances sur le Benq W2000.

 

Vous avez apprécié cet article, faites un don pour soutenir Home Cinéma Tendances

 

Cet article a été rédigé par Hervé Thiollier – Consultant / installateur home cinéma – Calibreur vidéo – Revendeur Oppo

Site web : ht-consulting.pro

Laisser un commentaire