Guide d’achat 2017 – Les meilleurs vidéoprojecteurs entre 2000 et 5000 €

Introduction

Après le guide d’achat des six meilleurs vidéoprojecteurs entre 1000 et 2000 €, je vous propose aujourd’hui une revue d’effectif des meilleurs appareils de la tranche tarifaire immédiatement supérieure, c’est-à-dire entre 2000 et 5000 €, classés par ordre de prix croissant.

Ce guide arrive peut-être un peu tôt dans le sens où un certain nombre de projecteurs équipés de la nouvelle puce de Texas Instrument dite « DLP 4K » sont annoncés pour 2017. Mais je ne manquerai pas de les ajouter à cet article s’ils s’avéraient être intéressants.

 

 

Vivitek H5098 : Projecteur DLP – Full HD – 3D – 2599 €

 

Vivitek H5098

 

Premier prix de ce classement, le Vivitek H5098 vous apportera tous les points forts traditionnels des bons projecteurs DLP, à savoir un bon piqué et des scènes de jour de bonne facture. En revanche, si vous comptez bénéficier de noirs profonds dans les scènes sombres, passez votre chemin.

Toutefois, tout comme les projecteurs Benq avec le mode lampe « SmartEco », il est à noter que cet appareil dispose d’un dispositif « d’amélioration du contraste » nommé « Lampe éco dynamique ». Sans faire de miracles, ce dernier permet de légèrement améliorer le contraste séquentiel en l’amenant vers 2000:1.

 

Equipement et compatibilités
  • Lens-shift manuel horizontal et vertical : +/- 5 % ; + 60 % / – 20 %
  • Interpolation d’image
  • 5 optiques interchangeables
  • 3D

 

Données constructeur

 

Points forts
  • Le piqué
  • L’éclat des blancs comme pour tous les DLP
  • Les scènes de jour

 

Points faibles
  • Les noirs dans les scènes sombres
  • La colorimétrie en sortie de carton perfectible
  • Risque de voir l’effet d’AEC pour les personnes sensibles

 

Mon avis

Je n’ai pas encore eu la chance de voir fonctionner ce projecteur, mais selon les tests effectués par mes confrères, il n’y a pas de mauvaises surprises à craindre. Il s’agit donc d’un bon DLP qui permet de disposer d’un équipement un peu supérieur à celui des autres DLP entre 1000 et 2000 €.

 

 

Epson EH-TW7300 : Projecteur Tri-LCD transmissif – Full HD – 3D – HDR – Simulation 4K – 2599 €

 

Epson EH-TW7300

 

Au même prix que le Vivitek H5098, ce projecteur est donc, avec une technologie différente, un concurrent direct. Et pas des moindres ! En effet, il est beaucoup mieux équipé, par exemple il constitue le prix d’entrée pour disposer d’un objectif motorisé avec mémoires de zoom. En outre, après activation de son iris dynamique, son contraste séquentiel est bien meilleur (au moins le double).

 

Equipement et compatibilités
  • Objectif motorisé avec mémoires de zoom
  • Lens-shift motorisé horizontal et vertical de grande amplitude : + ou – 47,1 % / + ou – 96,3 %
  • Interpolation d’image
  • Iris fixe et dynamique
  • 3D
  • HDR
  • Simulation 4K par wobulation

 

Données constructeur

 

Points forts
  • Le piqué grâce à une bonne qualité d’optique
  • Traitement vidéo interne efficace (renforcement des détails et des contours)
  • La luminosité
  • Un contraste ANSI correct, voire bon, pour un projecteur à technologie LCD
  • L’objectif motorisé avec mémoires de zoom
  • Un bon rapport qualité/prix
  • Le silence de fonctionnement en mode éco, voire en mode moyen
Points faibles
  • Les noirs dans les scènes sombres sans activation de l’iris dynamique
  • Une fluidité perfectible (avec et sans interpolation d’image)

 

Mon avis

Lorsqu’on comble son principal point faible, à savoir son contraste séquentiel natif, en activant son iris dynamique, l’Epson EH-TW7300 devient extrêmement intéressant pour son prix. Ainsi, il délivre une très belle image, des scènes les plus sombres jusqu’aux plus claires, avec un très bon piqué pour un projecteur LCD transmissif. Mais, si vous êtes très sensible à la fluidité, alors passez votre chemin.

Autre point négatif, le HDR n’est selon moi pas bien géré sur cet appareil. Donc, à moins qu’une mise à jour vienne améliorer la situation, je vous recommande de désactiver ce procédé à la source, si c’est possible.

 

 

Sony VPL-HW65ES : Projecteur Tri-LCD réflectif (SXRD) – Full HD – 3D – 2990 €

 

Sony VPL-HW65ES – Deux versions disponibles en blanc et en noir

 

Ce projecteur a été un peu oublié depuis la commercialisation de l’Epson EH-TW9300 qui le concurrence durement, mais il reste néanmoins un des tout meilleurs appareil de ce guide.

 

Equipement et compatibilités
  • Lens-shift manuel horizontal et vertical de grande amplitude : +/- 25 % ; +/- 71 %
  • Interpolation d’image
  • Iris fixe et dynamique
  • 3D

 

Données constructeur

 

Points forts
  • Le contraste séquentiel natif (plus de 6000:1)
  • Un contraste ANSI correct, voire bon, pour un projecteur à technologie LCD
  • La colorimétrie en sortie de carton
  • La fluidité (avec et sans interpolation d’image)
  • Un bon rapport qualité/prix
  • Le silence de fonctionnement dans les deux modes de la lampe

 

Points faibles
  • Son moindre équipement par rapport à l’Epson EH-TW9300

 

Mon avis

Avec l’Epson EH-TW9300, c’est mon vidéoprojecteur préféré de ce guide. Certes, il n’a pas d’objectif motorisé avec mémoires de zoom, comme c’est le cas pour son concurrent, mais il a d’autres atouts comme une meilleure fluidité, une interpolation d’images de top niveau et un contraste séquentiel natif un peu meilleur.

Avec les projecteurs Sony, j’apprécie particulièrement leur équilibre en contraste, c’est-à-dire qu’ils sont autant à l’aise pour les scènes sombres que pour les scènes claires. Le Sony VPL-HW65ES ne déroge pas à la règle !

 

 

Benq W8000 : Projecteur DLP – Full HD – 3D – 2999 €

 

Benq W8000

 

Le Benq W8000 partage la même base matérielle que le Vivitek H5098, mais son positionnement tarifaire plus élevé (400 € de plus) s’explique sûrement par ses certifications ISF et THX. Les deux projecteurs présentent donc des caractéristiques et des images assez similaires, à part sur le plan colorimétrique où le Benq se démarque par une plus grande justesse en sortie de carton.

Le Benq W8000 étant très proche du Vivitek, inutile donc de développer davantage ses caractéristiques.

 

Mon avis

Si l’on tient compte du prix plus élevé du Benq W8000 par rapport au Vivitek H5098, ou si on pense à la proximité tarifaire du Sony VPL-HW65ES ou de l’Epson EH-TW9300, il est bien difficile de trouver des arguments en faveur du Benq.

 

 

Epson EH-TW9300 : Projecteur Tri-LCD transmissif – Full HD – 3D – HDR – Simulation 4K – 3300 €

 

Epson EH-TW9300 – 3300 €

 

Epson EH-TW9300W – 3699 €

 

La version blanche (EH-TW9300W) est plus chère car elle comporte un transmetteur HDMI sans fil.

Au niveau équipement l’Epson EH-TW9300 est en tout point identique à son petit frère, le EH-TW7300, présenté précédemment, mais son contraste séquentiel natif est au moins trois supérieur, ce qui fait une énorme différence sur les scènes sombres.

 

Lisez mon test de l’Epson EH-TW9300

 

Equipement et compatibilités
  • Objectif motorisé avec mémoires de zoom
  • Lens-shift motorisé horizontal et vertical de grande amplitude : + ou – 47,1 % / + ou – 96,3 %
  • Interpolation d’image
  • Iris fixe et dynamique
  • 3D
  • HDR
  • Simulation 4K par wobulation
Données constructeur

 

Points forts
  • Le piqué grâce à une bonne qualité d’optique
  • Traitement vidéo interne efficace (renforcement des détails et des contours)
  • La luminosité
  • Un contraste ANSI correct, voire bon, pour un projecteur à technologie LCD
  • L’objectif motorisé avec mémoires de zoom
  • Un bon rapport qualité/prix
  • Le silence de fonctionnement en mode éco, voire en mode moyen
Points faibles
  • Une fluidité perfectible (avec et sans interpolation d’image)

 

Mon avis

L’Epson EH-TW9300 est mon projecteur favori de ce guide. Pour 3300 €, on en a vraiment pour son argent, avec un équipement complet et une image très flatteuse pour l’ensemble des scènes projetées. Ainsi, tout comme le Sony VPL-HW65ES, l’Epson est très équilibré en contraste, les scènes sombres sont aussi belles que les scènes de jour.

Petits bémols quand même, sa fluidité avec ou sans interpolation d’image n’est pas totalement irréprochable, et sa gestion du HDR est à revoir.

 

 

Acer V9800 : Projecteur DLP – Puce DLP pseudo 4K – HDR – 4499 €

 

Acer V9800

 

Après le Benq W11000 (absent de ce guide car positionné à 6000 €), l’Acer V9800 est le deuxième projecteur à bénéficier de la nouvelle puce Texas Instrument dite « DLP 4K ». En fait, ce n’est pas vraiment une résolution 4K, puisqu’au lieu de disposer des 8 millions de pixels nécessaires, cette puce ne fait que doubler leur nombre par rapport au Full HD. Mais ce n’est déjà pas si mal puisque le résultat à l’image est assez bluffant, avec un piqué pas si loin de celui des projecteurs à vraies matrices 4K.

 

Equipement et compatibilités
  • Lens-shift manuel horizontal et vertical : +/- 27 % ; +/- 65 %
  • Iris dynamique
  • HDR
  • Simulation 4K
Données constructeur

 

Points forts
  • Le piqué grâce à la combinaison d’une bonne optique et de la puce TI « DLP 4K »
  • Des scènes de jour magnifiques grâce au bon contraste ANSI
  • L’éclat des blancs comme pour tous les DLP
  • Une forte luminosité
  • Le silence de fonctionnement en mode lampe éco
  • Une bonne colorimétrie en sortie de carton
Points faibles
  • Un contraste séquentiel très faible (vers 1200:1) pour un projecteur de ce prix
  • Un iris dynamique inexploitable

 

Mon avis

Ce projecteur est vraiment fait pour ceux qui recherchent le piqué et de belles scènes de jour, des domaines dans lesquels il excelle, mais c’est tout. Pour tous les autres, il est bien difficile d’accepter des noirs aussi gris pour un projecteur de ce prix, surtout que l’absence d’un iris fixe empêche de pouvoir juguler la forte luminosité pour les petites bases.

Et comment justifier un tel prix (le plus élevé de ce guide ex-aequo avec le JVC DLA-X5000) avec un équipement aussi pauvre ? Pas d’iris fixe et pas de motorisation ni pour l’objectif ni pour le lens-shift.

 

 

JVC DLA-X5500 : Projecteur Tri-LCD réflectif (D-ILA) – Full HD – 3D – 4499 €

 

JVC DLA-X5500

 

Depuis la génération X5000, X7000 et X9000, les projecteurs JVC ont gagné en luminosité, ce qui est aussi le cas du DLA-X5500. En dehors de cela, on retrouve avec ce projecteur les particularités traditionnelles chez JVC, notamment des noirs profonds et une bonne qualité d’optique.

 

Equipement et compatibilités
  • Objectif motorisé avec mémoires de zoom
  • Lens-shift motorisé horizontal et vertical de grande amplitude : + ou – 34 % / + ou – 80 %
  • Interpolation d’image
  • Iris fixe et dynamique
  • 3D
  • HDR
  • Simulation 4K par wobulation
Données constructeur
Points forts
  • Le piqué grâce à une bonne qualité d’optique
  • Des noirs profonds pour les scènes sombres
  • Une forte luminosité
  • L’objectif motorisé avec mémoires de zoom
  • Une interpolation d’image active en 4K
Points faible
  • Un prix élevé par rapport à la concurrence à équipement équivalent (Epson EH-TW9300)
  • Un contraste ANSI assez moyen (un peu supérieur à 200:1)

 

Mon avis

Les projecteurs JVC misent beaucoup sur le contraste séquentiel et donc sur la profondeur des noirs pour les scènes sombres, et sur ce plan là, vous ne serez pas déçu avec le DLA-X5500. En revanche, si vous aimez les forts contrastes intra-image, comme ce qu’on peut voir avec certains projecteurs DLP ou même certaines machines LCD de la concurrence, vous risquez de rester un peu sur votre faim. En dehors de cela, on ne peut pas reprocher grand chose au JVC DLA-X5500 qui est un excellent projecteur, avec un équipement complet, et qui présente la particularité assez rare de disposer d’une interpolation d’image active en UHD/4K.

 

 

Vous avez apprécié cet article, faites un don pour soutenir Home Cinéma Tendances

 

Cet article a été rédigé par Hervé Thiollier – Consultant / installateur home cinéma – Calibreur vidéo – Revendeur Oppo

Site web : ht-consulting.pro

7 pensées sur “Guide d’achat 2017 – Les meilleurs vidéoprojecteurs entre 2000 et 5000 €

  • 19 avril 2017 à 7 h 34 min
    Permalink

    Bonjour, effectivement l Epson me paraît avoir la meilleure image de ce comparatif. A condition de mettre le firmware 1.09 et jouer sur les Gammas. Ainsi en mode éco je tourne en HDR de belle manière avec des noirs extrêmement profonds en salle dédiée avec Panasonic dmp-ub900 en v1.73 surtout le HDR gagné en un peu en contrastes et luminosité. Avec un oppo udp203 c est plus problématique pour les contrastes

    • 19 avril 2017 à 7 h 46 min
      Permalink

      Bonjour,

      Tant mieux si vous avez trouvé les bons réglages, mais le TW9300 ne gère pas bien le HDR. C’est vraiment dommage car avec sa forte luminosité, son bon contraste ANSI et sa résiduelle de noir correcte, il a toutes les qualités pour avoir un bon rendu HDR.
      Nous sommes plusieurs professionnels à avoir expliqué à Epson ce qu’il fallait faire pour résoudre le problème, et nous espérons que les ingénieurs de la marque seront réactifs. En tout cas, Sony a réussi à domestiquer le HDR sur ses projecteurs, il n’y a aucune raison que les autres marques n’y arrivent pas !

      • 12 juillet 2017 à 18 h 46 min
        Permalink

        Bonsoir,

        Justement, il se trouve que l’Epson 9300 est l’un de ceux qui gère de la plus belle manière le HDR.
        Si vous le souhaitez, je peux vous donner les bons réglages des gammas.
        Aujourd’hui, je possède le DLA X5500 qui est nettement supérieur au 9300 à tous points de vue (pas d’usine, il faut mettre les mains dans le camboui pour espérer avoir un ANSI d’environ 280:1) après avoir eu le 10500 (très belle machine) qui hélas défocalise beaucoup au bour de 50 mn des aberrations chromatiques apparaissent (deux modèles testés hélas).

  • 9 mai 2017 à 18 h 34 min
    Permalink

    Bonjour,
    Quel lecteur UHD conseillez-vous pour aller avec le TW9300 (sur une toile daylight 0.9 de 2,5m)?
    J’ai lu que les performances HDR to SDR du Panasonic UB900 étaient meilleures que celles de l’Oppo udp203; ce qui peut avoir de l’importance si l’Epson ne gère pas bien le HDR.
    Merci

    • 10 mai 2017 à 14 h 11 min
      Permalink

      Vu que l’Epson TW9300 ne gère pas bien le HDR pour l’instant, il faut éviter le Samsung ubd-k8500 qui ne permet pas de désactiver le HDR. Concernant un choix éventuel entre le Panasonic UB900 et l’Oppo udp203, je ne me prononcerai pas, vu que je n’ai pas comparé ces deux lecteurs sur la conversion HDR vers SDR.

    • 12 juillet 2017 à 18 h 51 min
      Permalink

      Bonsoir,
      L’Espon 9300 n’étant pas une machine supra contrastée (en séquentiel, ANSI magnifiques), il vaut mieux ne pas lui mettre un Oppo 203 qui relève trop le niveau des noirs d’usine et qui digère mal le mode direct si on ne dis pas à l’Epson de sortir en 4.2.0
      Je l’ai comparé il n’y a pas photo la pana 900 s’en sort beaucoup mieux.
      Le 203 doit impérativement aller avec des machines très contrastées.
      J’aime beaucoup le SAMSUNG UBD-K8500 pour son image somptueuses en HDR et ses belles couleurs (ce que j’ai en ce moment avec mon JVC X5500 (qui en sortie de carton est moche).

  • 13 juillet 2017 à 11 h 22 min
    Permalink

    Bonjour, le seul lecteur auquel je pense qui convienne parfaitement pour le 9300 serait la PANA900 qui met en exergue ses très beaux contrastes ANSI et compense ainsi le séquentiel car avec la PANA on peut abaisser le niveau de noir contrairement à l’OPPO qui le pénalise sur ce point (du moins sans trifouiller au lecteur)

Laisser un commentaire