Vidéoprojection en pièce de vie : comment améliorer le contraste ?


La vidéoprojection home cinéma se pratique majoritairement en pièce de vie

Chez les particuliers, l’utilisation d’une salle dédiée est rare. En effet, vu le coût de l’immobilier, il est souvent trop coûteux de réserver une pièce à un usage exclusif de « cinéma privé », et souvent la vidéoprojection s’effectue en pièce de vie, dans un salon par exemple, ce qui est catastrophique pour le contraste. Ainsi, l’image est complètement délavée, avec des noirs qui deviennent gris et des couleurs dénaturées. Ce phénomène est dû à la pollution lumineuse.

 

Qu’est-ce que la pollution lumineuse ?

La pollution lumineuse, ce sont toutes les lumières parasites qui vont venir « détruire » le contraste, c’est-à-dire la lumière ambiante lorsque la projection ne peut pas se faire dans le noir complet, et les réflexions multiples de lumière sur le plafond, le sol et les murs latéraux, à proximité de la toile de projection.

Cette pollution lumineuse a un impact énorme sur le contraste intra-image. Ce dernier peut être évalué par le contraste ANSI qui est le contraste intra d’une image comportant 50 % de blanc (voir photo ci-dessous). Dans de bonnes conditions, en salle dédiée par exemple, le contraste intra-image peut monter au-dessus de 300:1, ce qui donne une sensation d’image très dynamique (coexistence de noirs profonds et de blancs éclatants), mais, en pièce de vie, ce chiffre peut facilement être divisée par 10 ! Dans ce cas, l’image devient terne avec des noirs et des couleurs délavés.

mire-damier-contraste-ansi
Mire damier pour la mesure du contraste ANSI

Comment combattre la pollution lumineuse ?

Il existe trois pistes pour combattre la pollution lumineuse : faire le noir complet dans la pièce, assombrir celle-ci et utiliser une toile de projection grise technique.

1- Faire le noir complet dans la pièce

Pour préserver les noirs dans l’image, la première précaution à prendre est de limiter au maximum la lumière ambiante, l’idéal étant de faire le noir complet dans la pièce. Plus la lumière ambiante est forte et plus le contraste intra-image chute !

2- Assombrir la pièce

Il s’agit de faire comme au cinéma, c’est-à-dire d’utiliser des couleurs sombres, pour le plafond, le sol et les murs. On peut, par exemple, utiliser des tissus noirs absorbants bien la lumière.

L’essentiel est d’assombrir la proximité de l’écran de projection, en réalisant une alcôve par exemple. Le minimum à faire est de supprimer toute pollution lumineuse située à moins de 50 cm de la toile de projection, mais plus on traite une grande longueur et plus le résultat est spectaculaire.

3- Utiliser une toile de projection grise technique

Lorsqu’on veut éviter des travaux conséquents ou préserver la décoration de la pièce, il n’existe pas d’autres solutions que d’utiliser une toile grise technique. Cette dernière, grâce à ses propriétés de réjection de lumière, va considérablement réduire la pollution lumineuse. Ainsi, le plafond, le sol et les murs latéraux seront nettement moins éclairés, ce qui préservera considérablement le contraste intra-image.

Mur blanc vs écran Xtrem Screen Zero Frame Daylight Reference 1.1
Mur blanc vs écran Xtrem Screen Zero Frame Daylight Reference 1.1

En outre, une toile grise technique bénéficie d’une meilleure résistance à la lumière ambiante qu’une toile blanche classique, ce qui autorise une projection de qualité malgré une légère lumière ambiante dans la pièce.

Ci-dessous, voici un écran équipé de la toile grise technique Daylight Reference 1.1 de Xtrem Screen, sur laquelle j’ai collé un échantillon de toile blanche.

lumiere-ambiante

Ci-dessous, voici ce qu’il se passe lorsque je projette une mire damier en présence d’une légère lumière ambiante.

projection-en-lumiere-ambiante

L’échantillon de toile blanche se détecte assez facilement, ce qui montre que celle-ci résiste moins bien à la lumière ambiante que la toile grise technique.

 

 

Vous pouvez également consulter un article sur le même sujet, réalisé pour Cin&Son.

 

Chers lecteurs, si vous avez des questions ou des remarques, je vous propose d’en discuter sur Cin&Son.

 

Vous avez apprécié cet article, faites un don pour soutenir Home Cinéma Tendances

 

Cet article a été rédigé par Hervé Thiollier, consultant / installateur home cinéma.

Site webhttp://ht-consulting.pro/

 

Laisser un commentaire