L’édito de juin – Les toiles techniques, c’est compliqué !

Il y a de plus en plus de personnes qui me contactent pour avoir des renseignements sur les toiles techniques (ou toiles ALR pour « Ambient Light Rejecting »), en me disant qu’elles sont totalement perdues à force de lire tout et son contraire sur le Net. Qu’est-ce que je les comprends ! Il faut dire qu’il est difficile de s’y retrouver dans cette jungle, avec des informations parfois contradictoires, et des prix pouvant aller du simple au triple !

Mais si je peux me permettre de vous donner un conseil, chers lecteurs, c’est de vous méfiez des avis et des recommandations lus sur les forums et les réseaux sociaux, car vous ne savez jamais à qui vous avez à faire ! Certes, parfois les propos sont pertinents, mais pas toujours, et vous n’avez nullement le moyen de les vérifier, surtout si vous êtes néophyte dans le domaine ! Et puis il faut bien avoir conscience que comme on dit : « les conseilleurs ne sont pas les payeurs ». Les propos tenus n’engagent pas celui qui les tient puisque par nature les forums et les réseaux sociaux sont anonymes !

Alors… à qui faire confiance?

Écran XTREMSCREEN

Écran STEWART

A qui faire confiance ? Eh bien, je dirais qu’il est plus sûr de s’adresser à des professionnels. En effet, si j’ai un problème juridique, je m’adresse à un avocat, je n’essaye pas d’aller glaner des informations sur les forums, au risque de faire n’importe quoi ! Mais attention, s’adresser à un professionnel n’est pas une garantie absolue, car les toiles techniques restent encore méconnues, et savoir associer un projecteur à la bonne toile est très compliqué. D’ailleurs, je tombe encore souvent sur des professionnels qui racontent n’importe quoi sur le sujet !

Le plus sûr est de s’adresser à des spécialistes, des personnes qui s’intéressent à ces produits depuis longtemps et qui en connaissent toutes les arcanes, car quand on achète un écran à toile technique, on n’a pas le droit à l’erreur. En effet, en général cet achat ne se fait pas pour 2 ou 3 ans, mais souvent pour 20 ans ou plus. Et quand il s’agit de revendre un écran, quel qu’il soit, c’est toujours très compliqué, beaucoup plus qu’un projecteur car c’est un produit lourd et encombrant, du coup on a vite fait d’y perdre des plumes !

Abonnez-vous à la lettre d’information. 

Recevez le meilleur de l’information home cinéma directement dans votre boîte mail toutes les deux semaines. Vous y trouverez les articles les plus récents (tests, guides, découvertes, etc.), les nouveautés de Home Cinéma Tendances ainsi que les tournées de calibrage prévues par Hervé Thiollier Consulting.

ABONNEZ-VOUS

Abonnez-vous à la lettre d’information. 

Recevez le meilleur de l’information home cinéma directement dans votre boîte mail toutes les deux semaines. Vous y trouverez les articles les plus récents (tests, guides, découvertes, etc.), les nouveautés de Home Cinéma Tendances ainsi que les tournées de calibrage prévues par Hervé Thiollier Consulting.

ABONNEZ-VOUS

Cet article a été rédigé par Hervé Thiollier – Consultant / installateur home cinéma – Calibreur vidéo – Revendeur de matériel home cinéma toutes marques.

Site web : ht-consulting.pro