Projecteurs 4K natifs : JVC ou Sony, que choisir ?

JVC VS Sony

Contexte

JVC ou Sony, peut-être avez-vous du mal à choisir entre ces deux marques ? Peut-être que, pour l’instant, le Net ne vous a pas aidé à trancher tant le sujet est polémique ? Eh bien, cet article a pour objet de clarifier un peu les choses, avec le plus d’objectivité possible. A ce sujet, en tant que commerçant vendant les deux marques, je n’ai aucun intérêt à privilégier l’une ou l’autre, je vais donc faire preuve de sincérité, comme à mon habitude.

Mon objectif est de balayer un certain nombre de critères et de vous faire bénéficier de mon expérience dans le domaine.

Les gammes 2020 – 2021

Commençons par la gamme home cinéma la moins étoffée, à savoir celle de JVC. Elle est constituée de trois projecteurs 4K natifs : le DLA-N5, le DLA-N7 et le DLA-NX9. Le JVC DLA-N5 est disponible en blanc ou noir, alors que les DLA-N7 et DLA-NX9 ne sont proposés qu’en version noire. Tous ces projecteurs utilisent une lampe « classique ». Le prix public indicatif est de 5999 € pour le DLA-N5, 7999 € pour le DLA-N7 et 17999 € pour le DLA-NX9.

La gamme 4K de Sony, quant à elle, est beaucoup plus fournie, avec pas moins de sept projecteurs, dont cinq utilisent un éclairage laser. La gamme débute par le VPL-VW290ES, à 5499 €, un projecteur à lampe, disponible en blanc ou en noir. Nous trouvons ensuite le VPL-VW590ES, à 6999 €, lui aussi à lampe, disponible également en blanc ou en noir. Ensuite, tous les projecteurs de la gamme sont équipés d’un laser et sont disponibles uniquement en version noire. Pour commencer les projecteurs laser, nous trouvons une machine à focale ultra-courte, le VPL-VZ1000ES à 10999 €, suivi du VPL-VW790ES à 11999 € (focale standard), le VW890ES à 24999 €, le VPL-VW5000ES à 49999 €, et pour terminer, le VPL-GTZ380 à 79999 €.

Sony VPL-VZ1000ES

Sony vpl-vw5000es

 

 

 

 

 

 

 

Sony VPL-VW5000ES

 

 

 

 

 

 

 

Sony VPL-GTZ380ES

Piqué – Netteté

Quand on achète un projecteur 4K natif, le piqué de l’image est un critère très important. Dans la majorité des cas, n’importe laquelle des deux marques vous donnera satisfaction dans ce domaine, mais il est impossible de les départager. Certes, l’objectif des projecteurs JVC est complètement en verre, alors que chez Sony la dernière lentille est en général en plastique, malgré cela, aucune marque ne prend l’avantage. En effet, avec les projecteurs à matrices LCD, le piqué dépend beaucoup de la convergence de ces dernières, et dans ce domaine aucune marque ne peut prétendre à la perfection. Cela dit, il ne faut pas se faire peur car il est rare de tomber sur un « mauvais modèle », et en général le piqué 4K est bien au rendez-vous.

Verdict sur le piqué : égalité.

Luminosité

Avec ses 1500 lumens, le Sony VPL-VW290ES est un peu en dessous des autres, mais en dehors de ce modèle, les deux marques proposent des luminosités à peu près équivalentes.

En fait, si on met de côté les Sony VPL-VZ1000ES, VPL-5000ES et VPL-GTZ380ES, qui n’ont pas de concurrents chez JVC, Sony prend l’avantage grâce à ses projecteurs laser, à savoir le Sony VPL-VW790ES (2000 lumens) et le Sony VPL-VW890ES (2200 lumens). En effet, ces projecteurs ne présentent pas une puissance lumineuse supérieure à leurs concurrents directs, mais celle-ci va rester relativement stable dans le temps grâce au laser, alors que les JVC DLA-N5, DLA-N7 et DLA-NX9 étant des projecteurs à lampe, leur puissance lumineuse va forcément baisser.

Verdict sur la luminosité : avantage Sony concernant les modèles laser.

Profondeur des noirs – Contrastes

Actuellement JVC et Sony présentent un contraste séquentiel (contraste on/off) à peu près comparable, aux alentours des 15 000 : 1. La différence va se faire au niveau du contraste intra-image supérieure chez Sony.

Pour ma part, dans les scènes sombres, je préfère le rendu JVC. Je n’ai aucun chiffre pour appuyer cette sensation, c’est de l’ordre du « psycho-visuel ».

Verdict sur le contraste : égalité.

Le HDR

Certes, la puce X1 pour projecteur de Sony, implantée dans la génération finissant par « 90 », a beaucoup apporté à la gestion du HDR, mais JVC fait mieux, avec une prise en charge totalement automatique. En effet, depuis les dernières mises à jour, les projecteurs JVC de dernière génération présentent une gestion du HDR tenant compte des métadonnées, l’utilisateur n’a donc plus de questions à se poser. Ce n’est pas le cas chez Sony, par exemple un Blu-Ray avec des pics lumineux à 4000 nits n’aura pas du tout le même rendu qu’un autre à 1000 nits. En tant que calibreur, cela m’oblige à effectuer plusieurs calibrages, et l’utilisateur doit jongler entre ces derniers, ce qui n’est pas très confortable.

Actuellement JVC propose en vidéoprojection la meilleure gestion HDR du marché !

Verdict sur la gestion du HDR : avantage JVC

Gamut – Couverture des espaces de couleur

Alors là, l’avantage est assez net en faveur de JVC. En effet, les JVC DLA-N7 et DLA-NX9 couvrent complètement le rouge à 100% de saturation de l’espace DCI-P3 et font mieux que Sony concernant le vert à 100% de saturation. Quant au bleu à 100% de saturation, il est couvert complètement par les deux marques.

Du coup, le calibrage DCI-P3, qui donne déjà de très bons résultats chez Sony, est encore plus convaincant avec les projecteurs JVC, y compris concernant le DLA-N5. Et c’est pareil pour le rendu des couleurs en HDR, c’est mieux chez JVC. L’écart est faible, mais visible.

Verdict sur le gamut : avantage JVC.

Bruit de fonctionnement

Je n’ai pas la sensation qu’une marque prenne l’avantage dans ce domaine, mais cela demande confirmation une fois que j’aurai testé tous les projecteurs concernés.

Verdict : égalité.

Fluidité

Alors là, je vais avoir bien du mal à départager les deux marques car aucune des deux ne présente de faiblesse à ce sujet. En outre, c’est vraiment une histoire de goûts. J’aime bien le « motion flow » de Sony, mais j’aime bien aussi le « clear motion drive » de JVC, pour des raisons différentes.

Verdict : égalité.

Impressions subjectives d’Hervé Thiollier.

Quelle marque a ma préférence ? Eh bien, je vais faire une réponse de Normand : aucune. J’aime les deux, pour des raisons différentes. Il faut dire que tous ces projecteurs délivrent de très belles images, même en entrée de gamme !

Ainsi, ne croyez pas ceux qui disent du mal d’une marque et encensent l’autre, cela n’a pas de sens. Certes, on peut préférer une marque par rapport à l’autre, en fonction de ses goûts personnels, mais que ce soit Sony ou JVC, on est rarement déçu par un projecteur 4K natif.

Visitez la boutique en ligne

Conclusion

Je ne suis pas le seul à le dire, le projecteur parfait n’existe pas ! Sony va être meilleur sur certains points et JVC sur d’autres, il vous faudra choisir selon vos goûts personnels. Mais quel que soit votre choix, s’il est fait en connaissance de cause, il serait très étonnant que vous soyez déçu car toutes ces machines sont d’une grande qualité.

Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis !

Abonnez-vous à la lettre d’information. 

Recevez le meilleur de l’information home cinéma directement dans votre boîte mail toutes les deux semaines. Vous y trouverez les articles les plus récents (tests, guides, découvertes, etc.), les nouveautés de Home Cinéma Tendances ainsi que les tournées de calibrage prévues par Hervé Thiollier Consulting.

ABONNEZ-VOUS

Je ne suis pas le seul à le dire, le projecteur parfait n’existe pas ! Sony va être meilleur sur certains points et JVC sur d’autres, il vous faudra choisir selon vos goûts personnels. Mais quel que soit votre choix, s’il est fait en connaissance de cause, il serait très étonnant que vous soyez déçu car toutes ces machines sont d’une grande qualité.

Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis !

Abonnez-vous à la lettre d’information. 

Recevez le meilleur de l’information home cinéma directement dans votre boîte mail toutes les deux semaines. Vous y trouverez les articles les plus récents (tests, guides, découvertes, etc.), les nouveautés de Home Cinéma Tendances ainsi que les tournées de calibrage prévues par Hervé Thiollier Consulting.

ABONNEZ-VOUS
Herve-THIOLLIER

Cet article a été rédigé par Hervé Thiollier – Expert en cinéma privé – Calibreur vidéo – Revendeur de matériel audio et vidéo toutes marques.

Site web : ht-consulting.pro