Dix erreurs à éviter en audio home cinéma

Par | 2018-08-07T11:48:18+00:00 02 mars 2018|Pédagogie|0 commentaires

L’audio home cinéma : un casse-tête ?

Une fois n’est pas coutume, parlons un peu de son sur Home Cinéma Tendances ! L’audio home cinéma n’est pas si complexe, mais c’est un peu différent du monde de la HiFi. En effet, un système audio home cinéma se compose au minimum de cinq enceintes et d’un caisson de grave, on parle alors de système 5.1, autant de difficultés supplémentaires par rapport à un équipement HiFi, qui lui peut se contenter de seulement deux enceintes.

Plusieurs questions se posent : le choix des enceintes et du caisson, leur placement dans la pièce, le choix de l’ampli, etc. Sans rentrer dans le détail, nous allons répertorier les erreurs les plus fréquentes et les plus grossières, ce qui devrait vous permettre de bien débuter dans l’univers fascinant de l’audio home cinéma.

1- Négliger l’importance de l’enceinte centrale

90 % du message audio des films passe par la centrale, donc si une enceinte ne doit pas être négligée, c’est bien celle-ci ! Cela signifie que cette enceinte doit non seulement être de qualité, mais elle doit aussi ne pas être sous dimensionnée par rapport aux autres, notamment par rapport à d’éventuelles enceintes colonnes.

2- Négliger l’importance du caisson de graves

Les deux maillons essentiels d’un système 5.1 sont l’enceinte centrale et le caisson de graves. Il suffit que l’un des deux ne soit pas à la hauteur pour que le rendu global soit décevant.
Mais qu’est-ce qu’un bon caisson, me diriez-vous ? Eh bien, c’est un caisson qui va produire des graves rapides, secs et pas fatigants. Imaginez-vous en train de regarder un film d’action captivant, si au bout d’une heure vous avez envie d’arrêtez, non pas parce que le film est mauvais, mais parce que vous souffrez d’un mal de tête épouvantable, c’est sans doute parce que les graves sont mal maîtrisés et que la pièce joue le rôle d’une caisse de résonance. La solution réside peut-être dans l’acquisition d’un caisson avec correction acoustique intégrée ou d’un meilleur positionnement.

3- Avoir une scène avant incohérente

On voit souvent une scène avant composée de deux grosses colonnes et d’une petite centrale. C’est exactement ce qu’il ne faut pas faire ! Dans l’idéal il faudrait que les trois enceintes avant soient identiques (même marque et même modèle), en particulier il faudrait que les haut-parleurs de grave/medium de toutes les enceintes soient de même diamètre. Imaginez une moto de grosse cylindrée qui se déplace de gauche à droite, si au moment où elle arrive au centre de l’image vous avez la sensation qu’elle s’est transformée en mobylette, vous conviendrez que ça pose problème !
Donc, quand on débute en home cinéma, il vaut mieux choisir trois enceintes identiques sur la scène avant. Et si vous voulez récupérer des enceintes colonnes, que vous possédez déjà, en tant que frontales gauche et droite, vous ferez en sorte de choisir une centrale suffisamment dimensionnée par rapport aux colonnes.

4- Placer les enceintes avant trop haut

On voit parfois des enceintes avant placées à 2 mètres de hauteur, voire plus. C’est la pire façon de placer des enceintes avant ! Dans l’idéal, il faudrait placer les tweeters (HP d’aigus) de ces enceintes à hauteur d’oreilles, ou à mi-hauteur de l’écran, dans le cas d’une toile de projection transonore. Dans le cas d’une TV ou d’une toile de projection non-transonore, vous ferez en sorte de placer les enceintes à hauteur d’oreilles, quitte à positionner l’écran plus haut, ou alors vous les orienterez en direction des oreilles. Les enceintes frontales gauche et droite peuvent éventuellement être placées de part et d’autre de l’écran, en les centrant par rapport à celui-ci.

5- Mal placer le caisson

Parfois on peut avoir des surprises, mais en général on évite de placer le caisson dans un coin car cela peut créer des résonances désagréables et un son brouillon dans le bas du spectre. Mais, le mieux pour bien choisir le positionnement du caisson est de faire un test, en le plaçant à proximité de la position d’écoute principale et de faire le tour de la pièce. L’endroit où vous entendez le mieux le caisson et qui permet une écoute agréable est le lieu où il doit être placé.

6- Mal placer les enceintes d’effets (les « surrounds »)

Mal placer les enceintes d’effets signifie qu’elles sont soit trop loin, soit trop près des oreilles. Entre un ou deux mètres semble être une bonne distance, mais en tout cas on évitera de les avoir à moins de 50 cm ou à plus de 3 mètres !
Par ailleurs, le son provenant de l’arrière est censé être diffus, car il s’agit d’un son d’ambiance, donc on évitera de choisir des enceintes réputées pour être directives. L’idéal dans ce domaine est peut-être des enceintes bipolaires ou dipolaires.

7- Placer le canapé trop près du mur arrière

A moins de 70 cm du mur arrière, on est en plein dans une zone de turbulence du son !

8- Mal choisir son amplificateur

Plusieurs problèmes peuvent se poser : un amplificateur pas assez puissant, une mauvaise ou l’absence de correction acoustique, une mauvaise gestion du canal LFE (canal des graves). Le choix de l’amplificateur est tout aussi important que celui de l’enceinte centrale ou du caisson.

9- Positionner les enceintes avant au plafond

Les enceintes d’effets peuvent être positionnées au plafond, ce n’est pas un problème quand il s’agit de créer un son d’ambiance, en revanche ce n’est pas du tout recommandé pour les enceintes avant. En effet, le son provenant de l’avant doit être le plus directif possible, vous comprendrez donc aisément que si les enceintes avant sont au plafond, orientées vers le sol, le son n’est pas directif du tout ! En fait, en faisant cela, on cumule deux erreurs, les enceintes sont trop hautes et elles ne sont pas orientées en direction des oreilles.

10- Ne pas tenir compte de l’acoustique de la pièce

Le home cinéma se pratique majoritairement en pièce de vie, donc dans un environnement rarement propice à l’obtention d’un rendu sonore de qualité. En effet, le carrelage, de grandes baies vitrées ou un plafond en placoplatre et qui vibre sous l’effet des graves, sont autant d’éléments peu favorable à l’obtention d’un bon son.
Si vous êtes dans ce cas-là, vous ferez appel à un acousticien, qui vous expliquera comment améliorer la situation, ou alors vous ferez en sorte de choisir un ampli avec une correction acoustique réputée. Mais si vous ne faites rien, en particulier si vous optez pour un ampli sans correction acoustique, dans le meilleur des cas vous allez sous-exploiter le potentiel de vos enceintes, et dans le pire des cas vous courrez le risque d’avoir un son horrible et fatiguant.

L’avis de Hervé Thiollier, consultant home cinéma

Pour réaliser un système home cinéma 5.1 de bonne facture, il suffit de s’inspirer de ce qui se fait au cinéma. Les trois enceintes avant doivent être identiques. Par exemple, les enceintes THX, comme les packs Jamo, Magnat ou Klipsch, donnent un excellent résultat. Pour les enceintes d’effets, il est compliqué dans un contexte home cinéma de faire comme au cinéma et de multiplier les enceintes. C’est pourquoi j’opte souvent pour des enceintes dipolaires ou bipolaires qui permettent d’obtenir un son diffus, exactement ce que l’on recherche pour des enceintes d’effets.

Dans une pièce de vie, comme un salon par exemple, il est compliqué de réaliser une correction acoustique passive (panneaux acoustiques et bass trap) sans défigurer la pièce. Il est donc plus facile de faire appel à une correction acoustique active, avec par exemple un ampli embarquant des systèmes comme Dirac Live, Anthem Room Correction, ou d’autres systèmes propriétaires.

Pour aller plus loin

Cet article a été rédigé par Hervé Thiollier – Consultant / installateur home cinéma – Calibreur vidéo –  Revendeur Oppo et de matériel home cinéma toutes marques.

Site web : ht-consulting.pro

Abonnez-vous à la lettre d’information. 

Recevez le meilleur de l’information home cinéma directement dans votre boîte mail toutes les deux semaines. Vous y trouverez les articles les plus récents (tests, guides, découvertes, etc.), les nouveautés de Home Cinéma Tendances ainsi que les tournées de calibrage prévues par Hervé Thiollier Consulting.

ABONNEZ-VOUS

Laissez un commentaire