Vidéoprojection : faire l’obscurité ne suffit pas !

By |2018-08-07T12:02:55+00:0022 novembre 2017|Pédagogie|0 Comments

Dans mon activité d’intégrateur home cinéma, je rencontre souvent des gens qui font de la vidéoprojection en pièce de vie et qui me disent ne pas avoir de pollution lumineuse car ils font l’obscurité totale dans la pièce lorsqu’ils allument leur projecteur. Certes, c’est un bon début, mais bien souvent c’est loin d’être suffisant ! En effet, la pollution lumineuse n’est pas que de la lumière ambiante présente dans la pièce, mais c’est aussi celle qui est renvoyée par la toile de projection vers le plafond, le sol et les murs latéraux. Le pire étant le cas d’un plafond blanc situé à proximité de la toile (moins d’un mètre), ce qui vous en conviendrez est assez fréquent.

La vidéo qui suit, réalisée par mes amis Anna et Florian de Projectiondream.com, est assez parlante concernant l’impact négatif de la pollution lumineuse sur le contraste.

Unser umwandelbarer Raum: Living Rooms Style VS Perfekt Optimierter Raum. Nur drei Sekunden gebraucht! 😉 Beispiel beim ANSI Schachbrett von dem Epson EH-TW7300 (70:1 zu 300:1 beim Triple Black Velvet Vorhänge zuziehen). Einfach 420% Kontraststeigerung!!!!Anna&Flo

Publiée par Projectiondream.com sur Dimanche 18 septembre 2016

Et pourtant, lors de cette petite expérience, la pièce était bien plongée dans l’obscurité la plus totale. La lumière que vous voyez, chers lecteurs, venait donc essentiellement du plafond et des murs blancs.

Alors que faut-il faire pour éviter ce genre de désagréments ? La solution la plus simple, mais pas la moins onéreuse, consiste à utiliser un écran doté d’une toile technique grise. Cela est très efficace et permet de complètement préserver la décoration de la pièce, mais ce n’est pas la seule. Ainsi, vous pouvez aussi choisir de traiter la pollution lumineuse, comme nous l’avons vu dans la vidéo. Bien sûr, ce système de rideaux, bien que très efficace, n’est pas très facile à intégrer dans n’importe quelle pièce ! Mais qu’importe, car on peut aussi opter pour un traitement plus léger et plus discret, comme confectionner une alcôve sombre à proximité de l’écran. Nous en avons un très bel exemple sur la photo ci-dessous.

Il faut bien avoir conscience que de ne rien faire contre la pollution lumineuse est la plupart du temps totalement catastrophique sur le contraste. Alors, je comprends que tout le monde n’a pas forcément les moyens d’investir dans un écran technique, mais un petit traitement des nuisances lumineuses est souvent possible, coûte rarement cher et peut être réalisé avec goût afin de bien s’intégrer à la décoration de la pièce.

Faire de la vidéoprojection afin d’avoir une grande image, c’est bien, mais avoir un bon contraste, c’est mieux ! Alors, si vous voulez profiter pleinement de votre projecteur, n’attendez plus et faite ce qu’il faut pour combattre la pollution lumineuse, vous ne le regretterez pas ! Et si vous ne vous sentez pas capable de trouver la solution par vous-même, faites appel à un professionnel.

Cet article a été rédigé par Hervé Thiollier – Consultant / installateur home cinéma – Calibreur vidéo – Revendeur Oppo et de matériel home cinéma toutes marques.

Site web : ht-consulting.pro

Abonnez-vous à la lettre d’information. 

Recevez le meilleur de l’information home cinéma directement dans votre boîte mail toutes les deux semaines. Vous y trouverez les articles les plus récents (tests, guides, découvertes, etc.), les nouveautés de Home Cinéma Tendances ainsi que les tournées de calibrage prévues par Hervé Thiollier Consulting.

ABONNEZ-VOUS

Leave A Comment