Test JVC DLA-NX9

Un vidéoprojecteur d’exception !

Contexte

Suite au déconfinement de mai 2020 et après la reprise des tournées de calibrages, j’ai profité du mois de juin pour tester ce merveilleux projecteur dans une boutique parisienne (Hifi-Vidéo).

Quelle drôle d’idée de se confiner dans une salle obscure par un bel après-midi de juin (après un confinement de printemps aussi long) !

Mais c’était pour la bonne cause, et le moins que je puisse dire, c’est que je n’ai pas été déçu. Voyons cela sans plus attendre.

Présentation du JVC DLA-NX9

Le JVC DLA-NX9 est un projecteur 4K natif (matrices D-ILA 4K), à lampe (2200 lumens). Il est compatible HDR et 3D. Il représente le plus haut de gamme chez JVC concernant les projecteurs home cinéma. Le JVC DLA-NX9 est positionné à un prix public de 17 999 €. Il est disponible uniquement en noir.

Il dispose d’un lens shift de grande amplitude :

  • à l’horizontal : +/- 43%
  • à la verticale : +/- 100%

Rapport de projection (écran 16/9) :

  • minimum : 1.35
  • maximum : 2.76

Caractéristiques physiques :

  • Dimensions (L x H x P) : 500 x 234 x 518 mm
  • Poids : 21,8 kg

Bruit de fonctionnement

Mea culpa, j’ai oublié de mesurer le bruit de fonctionnement. Mais est-ce si grave ? Je ne crois pas car j’ai du mal à imaginer que ce projecteur ne soit pas placé dans un local technique. Cela dit, il ne m’a pas paru particulièrement bruyant.

Piqué – Netteté

Le JVC DLA-NX9 possède un objectif de 100 mm de diamètre, en verre et d’une grande qualité. Eh bien, figurez-vous, chers lecteurs, que ça se voit ! L’image est d’une précision diabolique, de quoi satisfaire les plus exigeants dans ce domaine.

La mire Ultra HD que j’utilise habituellement passe sans problème (voir photos ci-dessous). En effet, les 9 lignes qui se rapprochent se distinguent jusqu’au bout, signe d’un excellent piqué 4K.

En outre, la netteté est bien uniforme sur l’ensemble de l’image.

Fluidité

Pour ma part, en attendant l’arrivée du HFR (High Frame Rate), j’ai du mal à me passer de l’interpolation d’image, eh bien le CMD (Clear Motion Drive) est particulièrement bien réussi car il met d’accord (presque) tout le monde, c’est-à-dire qu’il apporte de la fluidité et de la stabilité dans les images en mouvement, sans donner un effet camescope. Du grand art !

Luminosité

Etant pressé par le temps, je n’ai pas effectué toutes les mesures habituelles, mais j’ai obtenu 97 cd/m² sur une toile Lumene de gain 1.3 de 300 cm de base image, en lampe éco. Cela correspondrait environ à 1200 lumens sur une toile de gain 1, ce qui n’est pas mal du tout puisqu’un peu moins de 800 lumens suffisent pour 3 m de base en SDR.

Ce projecteur est plutôt lumineux et peut illuminer sans problème 3 m de base, voire un peu plus.

Profondeur des noirs – Contrastes

Avec la netteté, la profondeur des noirs est l’autre point fort de ce projecteur.

Voici en photo le contraste on/off, avec et sans iris dynamique.

Contraste on/off iris en position auto 2

Contraste on/off sans iris

Le HDR

Le HDR est particulièrement bien géré, notamment grâce à la fonction « Auto Tone Mapping ». Cette dernière permet de sélectionner automatiquement une fonction de transfert électro-optique adaptée aux métadonnées contenues dans le fichier vidéo, et cela de manière dynamqiue. Vous n’avez donc plus à vous préoccuper de la valeur des pics lumineux du Blu-Ray UHD, qu’ils soient à 1000 ou 4000 nits, les blancs sont éclatants sans jamais être brûlés, et la répartition tonale est bien mieux gérée. Bravo à JVC, la première marque à avoir commercialisé cette fonction !

Colorimétrie

A l’instar d’autres marques prestigieuses, JVC a beaucoup progressé à ce sujet au cours de ces dix dernières années. Ainsi, après calibrage, on arrive à un résultat très satisfaisant, aussi bien en HDR qu’en SDR.

Mais c’est la couverture de l’espace DCI-P3 qui m’impressionne le plus ! Ce dernier est couvert à presque 100%, et cela m’arrange bien, particulièrement pour ce que j’appelle le calibrage DCI.

Calibrage DCI

Pour être franc avec vous, chers lecteurs, ce « calibrage DCI » n’est pas des plus orthodoxes car en home cinéma nous ne disposons pas de sources SDR DCI mais SDR Rec.709. Qu’importe, seul le résultat compte, et mes clients en raffolent ! Je les comprends complètement car les couleurs bien saturées le sont davantage, ce qui augmente « l’éclat » de l’image et le contraste perçu, sans perdre en naturel. Jugez-en par vous-même avec ces photos.

Il est bien difficile d’être fidèle à la réalité avec des photos, mais en vrai c’est encore plus impressionnant !

L’avis du testeur, Hervé Thiollier.

L’image JVC me fait vibrer, en particulier concernant les dernières générations. Le gamut étendu en HDR Rec.2020 et en SDR DCI permet une image hallucinante de beauté ! Mais le JVC DLA-NX9 va encore plus loin par rapport aux DLA-X7900, DLA-N5 et DLA-N7.

A force de calibrer des projecteurs et des télés à longueur d’année, je vois beaucoup de belles images, par exemple avec des télés OLED, mais celle délivrée par le JVC DLA-NX9 m’a laissé une trace indélébile en mémoire. L’image était vraiment belle, piquée à souhait, les couleurs étaient justes, les noirs étaient profonds, les plans se détachaient donnant à l’image comme un effet 3D.  Bravo à JVC pour une telle excellence !

Voir le JVC DLA-NX9 sur la boutique en ligne

Conclusion

Tout le monde ne pourra pas se payer un JVC DLA-NX9, mais qu’importe, tout le monde ne peut pas s’offrir une Ferrari, et pourtant nous sommes tous content d’en voir circuler une, voire de monter à bord. Telle une Ferrari, le JVC DLA-NX9 est une machine à faire rêver, et il le fait superbement bien !

J’ai aimé

  • Le gamut étendu, la beauté du calibrage DCI.
  • La profondeur des noirs
  • Le piqué
  • La fluidité
  • La bonne gestion du HDR
  • Les performances colorimétriques
  • La fonction « Auto Tone Mapping » en HDR

J’ai moins aimé

  • J’ai du mal à trouver… Si, l’absence de laser peut-être.

Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis !

Abonnez-vous à la lettre d’information. 

Recevez le meilleur de l’information home cinéma directement dans votre boîte mail toutes les deux semaines. Vous y trouverez les articles les plus récents (tests, guides, découvertes, etc.), les nouveautés de Home Cinéma Tendances ainsi que les tournées de calibrage prévues par Hervé Thiollier Consulting.

ABONNEZ-VOUS

Cet article a été rédigé par Hervé Thiollier – Expert en cinéma privé – Calibreur vidéo – Revendeur de matériel audio et vidéo toutes marques.

Site web : ht-consulting.pro