Test Epson EH-LS11000W

Epson EH-LS11000W

Contexte

Jusqu’à maintenant, en dessous de 10 k€, le choix en projecteurs laser était très limité. En effet, cela se résumait essentiellement à des machines de technologie mono-DLP. La commercialisation des Epson EH-LS11000W et EH-LS12000B marque donc un tournant sur le marché des vidéoprojecteurs home cinéma « abordables ».

Mais beaucoup de questions se posent à leur sujet. Seront-ils aussi bons que l’Epson EH-TW9400 (la star des projecteurs en dessous de 3000 € depuis 4 ans) ? Existe-t-il de grosses différences entre les deux ? La différence de 300 € est-elle justifiée ? En attendant le test de l’Epson EH-LS12000B, qui ne devrait plus trop tarder, commençons déjà par celui de l’Epson EH-LS11000W.

Présentation de l’Epson EH-LS11000W

L’Epson EH-LS11000W est un projecteur Tri-LCD, laser, de définition native Full HD, disposant d’une émulation Ultra HD (wobulation). Côté équipement, il est doté d’une optique en verre entièrement motorisée, de mémoires de zoom, d’un lens-shift de grande amplitude et d’un cache objectif motorisé. Son flux lumineux maximum est donné pour 2500 lumens. Son prix public indicatif est de 4699 €.

Rapport de projection : 1.35 à 2.84

Lens-shift :

  • Vertical : ± 96.3
  • Horizontal : ± 47.1
Epson EH-LS11000W

Matériel utilisé

  • Un Epson EH-LS11000W
  • Un écran motorisé Xtrem Screen de 2 m de base avec la toile Absolute Reference White 1.0.
  • Un écran Xtrem Screen Zero Frame UBC de 2 m de base avec la toile Daylight Reference 1.1 Gen2.
  • Un écran motorisé Xtrem Screen Elite In-Ceiling de 2,90 m de base avec la toile Daylight 0.9.
  • Une box multimedia Zidoo X9S associée à une alimentation linéaire Keces Audio P3
  • Conditionneur de réseau électrique Keces Audio BP-1200
  • Un spectromètre CR-250RH et un colorimètre CR-100, tous les deux de marque Colorimetry Research.
  • Un générateur de mires Murideo Fresco Six-G

Bruit de fonctionnement

Bruit résiduel dans la pièce : 32 dB

Niveau sonore laser à 50% : 37.5 dB

Niveau sonore laser à 75% : 38 dB

Niveau sonore laser à 100 % : 40.5 dB

J’ai trouvé l’Epson EH-LS11000W globalement très silencieux, en particulier de 50% à 75% du laser. C’est à partir de 80% qu’il devient plus audible, mais même à 100%, le bruit produit reste raisonnable.

Piqué – Netteté

C’est une des grandes surprises de ce test ! En effet, jusqu’à maintenant je trouvais que l’émulation 4K des projecteurs à matrices LCD ne servait pas à grand-chose. Et bien ça, c’était avant, car celle de l’Epson EH-LS11000W est d’une efficacité redoutable ! Nous le voyons très bien sur la photo ci-dessous. Pour rappel, il s’agit de la mire ultra HD utilisée habituellement sur Home Cinéma Tendances. Il y a neuf lignes qui se rapprochent, si on arrive à compter celles-ci jusqu’au bout, alors cela signifie que le projecteur est capable de restituer complètement l’ultra HD. Eh bien, dans le cas de cet Epson EH-LS11000W, on n’en est vraiment pas loin !

Autrement dit, on n’arrive pas tout à fait au même résultat qu’un projecteur 4K natif disposant de matrices bien convergées, mais l’écart est infinitésimal !

En tout cas, à distance de visionnage normale, seuls ceux disposant d’une vue d’aigle arriveront à faire la différence. Bravo à Epson pour ce tour de force !

Test – Epson EH-LS11000W

Fluidité

Voici la seconde grande surprise ! Le manque de fluidité reproché aux Epson EH-TW9300 et EH-TW9400 n’est plus que de l’histoire ancienne. L’image délivrée par l’Epson EH-LS11000W est d’une fluidité exemplaire, avec ou sans interpolation d’image. Il est à noter que cette dernière ne fait pas trop « effet camescope », tout du moins sur son niveau le plus bas.

Luminosité

Voici un autre point de satisfaction. En effet, les mesures effectuées après calibrage sont tout de même très correctes :

  • 50% du laser : 955 lumens
  • 75% du laser : 1418 lumens
  • 100% du laser : 1761 lumens

Certes, on n’atteint pas les 2500 lumens annoncés, mais disposer de couleurs justes à presque 1500 lumens, tout en ayant un fonctionnement silencieux, c’est remarquable ! Au passage, je rappelle qu’il faut environ 750 lumens pour arroser une toile de 3 mètres de base en SDR et le double en HDR. Sachant qu’en France la plupart des écrans mesurent entre 2 et 3 mètres de base, cela signifie que l’Epson EH-LS11000W est suffisamment lumineux pour satisfaire le plus grand nombre. Et grâce au laser, la luminosité restera quasiment constante dans le temps !

Test Epson EH-LS11000W

Profondeur des noirs – Contrastes

Alors là, je ne vais pas vous le cacher, chers lecteurs, c’est une petite déception. Certes, ce n’est pas catastrophique, mais sur ce point l’Epson EH-LS11000W ressemble plus à un Epson EH-TW7400 qu’à un Epson EH-TW9400 !

Voici les mesures de contraste on/off après calibrage :

  • Natif : 1190:1
  • Contraste dynamique sur « normal » : 3150:1
  • Contraste dynamique sur « haute vitesse » : 5395:1

Pour ma part, je considère qu’il faut un contraste on/off d’au moins 3000:1 pour commencer à disposer de noirs profonds dans les scènes sombres. Eh bien, avec l’Epson EH-LS11000W, il faudra activer le contraste dynamique pour satisfaire à cette condition. Cela dit, le dispositif de contraste dynamique n’est pas du tout audible et provoque très peu de désagréments, alors je vous recommande fortement de l’utiliser.

contraste on-off natif

Contraste on-off natif

contraste on-off avec contraste dynamique sur normal

Contraste on-off avec contraste dynamique sur normal

contraste on-off avec contraste dynamique sur haute vitesse

Contraste on-off avec contraste dynamique sur haute vitesse

Le HDR

La gestion du HDR est peut-être la plus grosse satisfaction du test ! Ni JVC et ni Sony ne sont arrivés à un tel niveau d’excellence ! En effet, grâce à la touche « HDR », vous pouvez régler la luminosité de l’image à votre guise. Quels que soient les pics lumineux de la vidéo (1000, 2000, 4000 nits ou plus), vous arriverez toujours à un résultat satisfaisant, comme si vous utilisiez un processeur vidéo madVR Envy ou Lumagen Radiance Pro. Je ne dis pas que c’est aussi performant, mais on s’en rapproche.

Colorimétrie

Désormais je ne publierai plus de relevés colorimétriques sur Home Cinéma Tendances. En voici la raison. Cela peut avoir un intérêt pour les téléviseurs, mais en vidéoprojection c’est très discutable. En effet, dans ce cas, la colorimétrie dépend beaucoup de la toile utilisée, de la taille de l’image et d’un tas d’autres paramètres. En outre, deux modèles de projecteur identiques n’ont pas le même comportement sur ce point. Donc, pour toutes ces raisons, les relevés colorimétriques publiés dans les tests n’ont pas vraiment de sens, et encore moins les réglages préconisés.

Je me contenterai donc de publier la couverture des espaces de couleur et d’indiquer si la machine dispose d’un CMS (Color Management System) fonctionnel.

En ce qui concerne l’Epson EH-LS11000W, ce dernier dispose d’un CMS fonctionnel. Ce n’est pas une surprise car c’est domaine qu’Epson maîtrise bien. La colorimétrie est plutôt bonne en sortie de carton, je n’ai eu qu’à ajuster le gamma et la balance des blancs. Toutefois, je recommande vivement aux futurs possesseurs de cette machine de la faire calibrer, surtout que grâce au laser, ils n’auront à le faire qu’une seule fois !

Comme vous pouvez le voir ci-dessous, l’Epson EH-LS11000W ne couvre pas à 100% l’espace DCI-P3. C’est au niveau du rouge et du vert que le bas blesse. Pour ma part, c’est une petite déception car j’attendais mieux, mais je m’en contenterai.

couverture de l'espace DCI-P3

Couverture de l’espace de couleur DCI-P3

L’avis du testeur, Hervé Thiollier.

Je ressors de ce test un peu mitigé. Certes, j’ai eu de belles surprises, par exemple le piqué, la fluidité ou la gestion du HDR, mais la profondeur des noirs est peu frustrante pour une machine de presque 5000 €. Et, d’après les premiers retours dont je dispose, il semblerait que l’Epson EH-LS12000 soit bien mieux dans ce domaine, alors je ne comprends pas trop l’intérêt d’avoir sorti deux machines, séparées de seulement 300 €, et dont la moins chère est bien en dessous concernant la profondeur des noirs. Selon moi, il aurait été plus pertinent de ne sortir qu’un seul modèle, déclinable en blanc ou en noir, comme le font souvent Sony ou JVC. Enfin bref, la politique commerciale d’Epson est un peu comme les voies du Seigneur : impénétrable !

Je ne voudrais pas terminer sur une note trop négative car l’Epson EH-LS11000W, bien que perfectible, délivre quand même une bien belle image. En outre, quand on désire un projecteur laser de couleur blanche, existe-t-il une alternative crédible ? Eh bien, non, il n’y a rien de bien folichon, alors on s’en contentera.

L’Espon EH-LS11000W étant de couleur blanche, il est destiné de préférence aux pièces de vie claires. Dans ce cas, je vous recommande fortement, chers lecteurs, de faire appel à une toile technique. J’ai d’ailleurs testé ce projecteur sur une toile Daylight 0.9, de 3 mètres de base, et là, je n’ai plus ressenti de réelle frustration concernant la profondeur des noirs. A bon entendeur…

Test Epson EH-LS11000W
Test Epson EH-LS11000W
Test Epson EH-LS11000W
Test Epson EH-LS11000W
Voir l’Epson EH-LS11000W sur la boutique en ligne

Conclusion

La principale qualité de l’Epson EH-LS11000W n’est-elle pas sa couleur blanche ? Je répondrais volontiers oui à cette question car, en ce début d’année 2022, je ne vois aucune alternative crédible pour ceux qui veulent disposer d’un projecteur laser blanc de qualité.

Et si la couleur noire n’est pas rédhibitoire pour vous, alors je vous recommande plutôt de vous orienter vers l’Epson EH-LS12000B.

J’ai aimé

  • L’équipement : une optique de qualité, entièrement motorisée, et le lens shift motorisé de grande amplitude
  • Le piqué
  • La fluidité
  • La gestion du HDR
  • La discrétion de fonctionnement malgré une forte luminosité

J’ai moins aimé

  • La profondeur des noirs perfectible pour un projecteur de ce prix
  • Un gamut trop étroit à mon goût

Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis !

Abonnez-vous à la lettre d’information. 

Recevez le meilleur de l’information home cinéma directement dans votre boîte mail toutes les deux semaines. Vous y trouverez les articles les plus récents (tests, guides, découvertes, etc.), les nouveautés de Home Cinéma Tendances ainsi que les tournées de calibrage prévues par Hervé Thiollier Consulting.

ABONNEZ-VOUS
Herve-THIOLLIER

Cet article a été rédigé par Hervé Thiollier – Expert en cinéma privé – Calibreur vidéo – Revendeur de matériel audio et vidéo toutes marques.

Site web : ht-consulting.pro