Comment installer un vidéoprojecteur dans un salon ?

By |2018-09-03T10:15:49+00:0009 août 2018|Pédagogie|0 Comments

Installer un vidéoprojecteur dans un salon, une tâche pas si simple !

Sommaire

Installer un vidéoprojecteur dans un salon, une tâche pas si simple !

Sommaire

La problématique

Si vous imaginez qu’il est aussi simple d’installer un vidéoprojecteur dans un salon que d’y placer une TV, eh bien vous vous trompez ! En effet, c’est malheureusement beaucoup plus compliqué, il y a un tas de pièges à éviter si vous voulez que le résultat soit à la hauteur de vos espérances. Mais lorsque vous aurez surmonté tous les obstacles, le spectacle sera grandiose et bien supérieur à celui que vous procurerait une TV de très grande taille.

Vous avez rêvé d’un cinéma dans votre salon ? Alors lisez cet article et vous serez prêt à concrétiser votre rêve !

Le choix de l’écran de projection

Un salon n’est en général pas adapté à la vidéoprojection. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il comporte souvent un plafond blanc et des murs clairs. En effet, vous avez sans doute remarqué que les cinémas commerciaux disposent d’un plafond noir et d’un environnement sombre. Ce n’est pas par hasard ! Cela permet de réduire la pollution lumineuse afin de préserver le contraste de l’image.

Mais comme il est délicat d’obscurcir votre salon à ce point, heureusement il existe d’autres solutions, en particulier celle d’utiliser une toile technique, comme vous pouvez le voir sur la vidéo ci-contre.

Ces toiles techniques, ou toiles à contrôle de lumière, rendent de grands services car elles permettent de transformer quasiment n’importe quel salon en salle de cinéma, sans changer la décoration de la pièce, et pour un résultat qui n’a rien à envier aux meilleurs cinémas privés !

Mais, une fois que vous avez choisi votre toile technique, il reste le problème du châssis : écran fixe ou enroulable ? Si votre salon est relativement sombre, ou si vous pouvez y faire l’obscurité rapidement, vous pouvez vous passer complètement d’une TV et opter pour un écran fixe. Dans ce cas, un écran du style « tableau monochrome », comme par exemple le Zero Frame Ultra Black Contour de Xtrem Screen, est particulièrement élégant dans un salon. En tout cas, beaucoup plus qu’une TV de grande dimension, n’est-ce pas ?

Zero Frame Ultra Black Contour

Mais vous pouvez également faire le choix d’un écran enroulable, dont la toile viendra se dérouler devant votre TV, une option très répandue ! Vous en avez la parfaite illustration avec le carousel d’images à gauche (faites défiler les photos).

Le choix du projecteur

Celui-ci peut s’avérer compliqué. En effet, le placement peut s’avérer particulièrement délicat, alors il vaut mieux bien y réfléchir avant achat !

Le recul du projecteur

Vous allez pouvoir calculer la distance entre la toile et la lentille du projecteur de la manière suivante :

Recul du projecteur = rapport de projection * largeur d’image

Mais, bien souvent, le fabricant indique 2 rapports de projection. Par exemple, un rapport de projection minimum de 1,35 et un rapport de projection maximum de 2. Vous allez donc pouvoir calculer les reculs minimum et maximum du projecteur. Prenons par exemple une image de 3 mètres de large :

  • Recul minimum = rapport de projection mini * largeur d’image = 1,35 * 3 = 4,05 mètres
  • Recul maximum = rapport de projection maxi * largeur d’image = 2 * 3 = 6 mètres

3 placements possibles : table basse, tablette murale ou au plafond

La position table basse est possible quasiment avec tous les projecteurs, mais n’est pas la plus pratique !

Le placement sur une tablette murale (ou dans un meuble), à mi-hauteur, est assez courant, mais attention il n’est pas toujours possible. En effet, quasiment tous les projecteurs DLP ne disposent pas d’un lens-shift (dispositif de déplacement de l’image) de grande amplitude, il faudra donc choisir pour ces projecteurs soit la position « table basse », soit la fixation au plafond sur une potence.

Le placement au plafond peut être réalisé soit à l’aide d’une potence, en mettant le projecteur « tête à l’envers », soit en le posant dans une niche, soit en utilisant un ascenseur. Attention, pour les projecteurs DLP, le placement « tête à l’envers » est quasiment toujours obligatoire !

Le câblage du projecteur

Le projecteur va devoir être alimenté électriquement, mais ce n’est pas tout, il aura sans doute aussi besoin d’un câble HDMI pour le relier à la source. En effet, ce n’est pas comme pour une TV, il est rare qu’un projecteur comporte un lecteur vidéo intégré, un récepteur satellite ou TNT, ou tout autre possibilité de recevoir une image. Il va donc falloir prévoir ce genre de sources, ainsi que la liaison HDMI vers le projecteur. C’est là que ça se complique, car une liaison HDMI sur plusieurs mètres peut poser problème, en particulier si vous optez pour un projecteur 4K HDR. Si vous voulez éviter tous les problèmes, faites le choix d’un câble HDMI à fibre optique, c’est cher (environ 200 € pour un câble de 10 mètres) mais c’est l’avenir !

Lisez le test du câble HDMI optique NueTec

Conclusion

Installer un vidéoprojecteur dans un salon peut vous sembler compliqué, mais si vous surmontez tous les obstacles et si vous vous donnez les moyens de le faire comme il faut, alors le résultat sera sans commune mesure avec ce que vous apporterait une TV de grande dimension. Un vidéoprojecteur dans votre salon, c’est le cinéma à la maison ! C’est irremplaçable et en général on ne peut plus revenir en arrière après y avoir goûté.

Pour aller plus loin

Abonnez-vous à la lettre d’information. 

Recevez le meilleur de l’information home cinéma directement dans votre boîte mail toutes les deux semaines. Vous y trouverez les articles les plus récents (tests, guides, découvertes, etc.), les nouveautés de Home Cinéma Tendances ainsi que les tournées de calibrage prévues par Hervé Thiollier Consulting.

ABONNEZ-VOUS

Conclusion

Installer un vidéoprojecteur dans un salon peut vous sembler compliqué, mais si vous surmontez tous les obstacles et si vous vous donnez les moyens de le faire comme il faut, alors le résultat sera sans commune mesure avec ce que vous apporterait une TV de grande dimension. Un vidéoprojecteur dans votre salon, c’est le cinéma à la maison ! C’est irremplaçable et en général on ne peut plus revenir en arrière après y avoir goûté.

Pour aller plus loin

Abonnez-vous à la lettre d’information. 

Recevez le meilleur de l’information home cinéma directement dans votre boîte mail toutes les deux semaines. Vous y trouverez les articles les plus récents (tests, guides, découvertes, etc.), les nouveautés de Home Cinéma Tendances ainsi que les tournées de calibrage prévues par Hervé Thiollier Consulting.

ABONNEZ-VOUS

Cet article a été rédigé par Hervé Thiollier – Consultant / installateur home cinéma – Calibreur vidéo – Revendeur de matériel home cinéma toutes marques.

Site web : ht-consulting.pro

Leave A Comment