Test – Epson EH-TW9300 en HDR

Le HDR enfin révélé !

 

 

Introduction

 

 

J’avais déjà testé l’Epson EH-TW9300 (lisez le test ici) en octobre 2016, une machine d’un rapport qualité/prix vraiment incroyable, mais la gestion du HDR m’avait déçu. En effet, j’avais trouvé les réglages en sortie de carton assez mauvais concernant ce procédé, et j’avais estimé qu’il valait mieux se contenter du SDR. C’était vraiment dommage car c’était la seule ombre au tableau qui m’empêchait d’apprécier complètement cet appareil qui réunit beaucoup de qualités par ailleurs.

Ne voulant pas rester sur cette frustration, j’ai développé une méthode (le calibrage HTC Edition), à partir des différentes lectures effectuées dans ce domaine, qui permet d’obtenir un rendu HDR des plus convaincants ! C’est ce que je vous propose de voir au cours de ce test.

 

 

Matériel utilisé

  • Un Epson EH-TW9300W.
  • Un écran motorisé Xtrem Screen de 2 m de base avec la toile Absolute Reference White 1.0.
  • Un écran Xtrem Screen Zero Frame UBC de 2 m de base avec la toile Daylight Reference 1.1 Gen2.
  • Un lecteur de Blu-Ray Ultra HD Panasonic DMP-UB700.
  • Un colorimètre X-Rite i1 Display Pro profilé sur un spectrophotomètre X-Rite i1 Pro.

 

 

Espace de couleur utilisé

 

 

Outre le HDR, l’Ultra HD et le codage des couleurs sur 10 bits, l’élargissement de l’espace de couleur (Wide Color Gamut en anglais) est un des quatre points importants apporté par les Blu-Ray Ultra HD. Dans l’idéal, les télés et les vidéoprojecteurs compatibles HDR devraient couvrir l’espace Rec.2020, mais aucun n’y arrive vraiment, et c’est déjà très bien lorsqu’un diffuseur d’images arrive à atteindre 100 % du DCI-P3. Eh bien, c’est ce qu’arrive à faire l’Epson EH-TW9300, avec une couverture totale de cette espace de couleur, voilà encore un point fort de cet appareil !

 

 

Luminosité

Pour étendre l’espace de couleur avec l’Epson EH-TW9300, il faut sélectionner le mode usine « cinéma numérique » qui utilise un filtre coloré qui vient se placer dans le chemin de lumière. Cela a pour conséquence de réduire un peu la luminance de l’image. Ainsi, alors que l’Epson EH-TW9300 peut être qualifié de projecteur lumineux avec ses 2500 lumens, une fois calibré (espace Rec.2020), j’ai obtenu sur 2 mètres de base des pics lumineux à 91 nits (91 cd/m²) en mode moyen de la lampe et 118 nits (118 cd/m²) en mode haut. C’est suffisant pour obtenir des pics lumineux satisfaisants en HDR (on essaye d’atteindre en général 100 nits en vidéoprojection), mais cela limite de beaucoup la taille des écrans utilisables. En effet, avec seulement un peu plus de 800 lumens (en mode haut de la lampe), il va être difficile d’obtenir des pics lumineux puissants sur des bases supérieures à 2,50 mètres. Toutefois, il faut relativiser en gardant à l’esprit que l’Epson EH-TW9300 que j’ai testé avait pas loin de 600 heures au compteur. Donc, avec une lampe neuve, vous pourrez utiliser le HDR sur des bases de taille supérieure.

 

 

Impressions subjectives

Avertissement : Réaliser des photos fidèles à la réalité est quelque chose de très difficile à obtenir, surtout en ce qui concerne le HDR. J’ai fait de mon mieux, mais je suis obligé de reconnaître que mes photos ne rendent pas justice à la réalité, où le rendu HDR obtenu à partir de mes réglages personnels était absolument magnifique.

 

Je vous l’ai déjà dit, les réglages en sortie de carton de l’Epson EH-TW9300 ne permettent pas d’avoir un HDR satisfaisant. Pire que ça, ce dernier est tellement sombre et fade, qu’il est largement préférable de repasser en SDR. Trois courbes de luminance sont proposés dans le menu « plage dynamique » : « HDR mode 1 », « HDR mode 2 » et « HDR mode 3 ». La première est celle qui donne l’image la plus claire, la deuxième, un peu plus sombre, est celle qui est choisi par défaut si on se place sur le réglage « automatique », et la troisième donne une image tellement sombre qu’elle est complètement inutilisable.

Les photos ci-dessous, toutes réalisées à partir d’images HDR, sont rangées par groupe de trois. A chaque fois, la première est celle obtenue « en sortie de carton » avec « HDR mode 2 », la deuxième correspond à « HDR mode 1 » et la troisième est celle que j’obtiens après un calibrage Rec.2020 et des réglages personnels très poussés. Chers lecteurs, je vous laisse seuls juges de l’image que vous préférez.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En regardant ces photos, on a l’impression que les images diffèrent seulement par leur luminosité, mais ce n’est pas totalement vrai. Dans la réalité, les réglages « HDR mode 1 » et « HDR mode 2 » donnent une image plus sombre mais aussi plus fade que celle obtenue grâce à mes réglages personnels. Dans ce dernier cas, j’ai retrouvé tout l’éclat que j’avais déjà pu voir avec les meilleurs rendus HDR du marché. C’est tout simplement magnifique, hyper contrasté et bien supérieur à une image SDR.

Les photos ci-dessus ont toutes été réalisées en projetant sur la toile blanche Absolute Reference White 1.0, mais le rendu HDR le plus spectaculaire a été obtenu sur la toile technique Daylight Reference 1.1. En effet, l’Epson EH-TW9300 n’étant pas un champion des noirs, il a été bien aidé en cela par cette toile grise qui a permis de regagner de la profondeur dans les noirs mais sans perdre dans les pics lumineux. Il faut peut-être le voir pour le croire, mais l’image que j’ai obtenu à partir de mes réglages HDR et grâce à l’écran Zero Frame Ultra Black Contour équipé de cette toile, était absolument hallucinante de beauté et de naturel. C’est pourquoi je vous propose de terminer par quelques photos à ce sujet.

 

 

 

Conclusion

J’avais déjà beaucoup apprécié l’Epson EH-TW9300 lorsque je l’avais testé en octobre 2016, mais maintenant que j’ai trouvé le moyen de bien exploiter le HDR, je trouve cette machine complètement incontournable à ce prix ! Il faut sans doute se pincer pour le croire, ce n’est pas un rêve mais bien la réalité, c’est incroyable toutes les qualités que peut réunir ce vidéoprojecteur pour seulement 3300 € !

 

Je tiens à remercier chaleureusement Epson France pour le prêt de ce vidéoprojecteur.

 

Chers lecteurs, si vous voulez discuter de cet article, je vous propose de le faire sur Cin&Son.

Si vous êtes intéressés pour bénéficier du calibrage HTC Edition pour votre Epson EH-TW9300, contactez-moi sur mon site professionnel.

Cet article a été rédigé par Hervé Thiollier – Consultant / installateur home cinéma – Calibreur vidéo – Revendeur Oppo

Site web : ht-consulting.pro

Laisser un commentaire