Test – Sony VPL-VW5000ES

Un projecteur home cinéma d’exception !

 

Introduction

 

J’avais découvert le Sony VPL-VW5000ES lors du festival Son&Image de Paris à l’automne 2016, mais cette fois-ci, c’est au showroom Xtrem Screen, seul endroit de France où ce projecteur est exposé, que j’ai eu le privilège de tester le fleuron de Sony.

 

 

Le Sony VPL-VW5000ES est-il le meilleur projecteur home cinéma du moment ? Difficile de répondre à cette question sans avoir pu faire une comparaison directe avec ses concurrents. Mais, ce projecteur a t-il vraiment des concurrents ? C’est la question que l’on est en droit de se poser, vu qu’il est le seul à être suffisamment lumineux pour délivrer une image HDR de qualité sur des bases supérieures à 4 m.

 

 

Présentation

Le Sony VPL-VW5000ES est un projecteur laser4K (4096 x 2160 pixels), constitué de panneaux LCD réflectifs nommés SXRD chez Sony. Il est compatible 3D (RF) et HDR.

Le Sony VPL-VW5000ES dispose d’un équipement complet composé d’un objectif entièrement motorisé (zoom et focus), d’un lens-shift lui aussi motorisé, d’un iris fixe et dynamique (par modulation de l’éclairage laser), et d’une interpolation d’image. Son prix public est de 65 000 €.

 

Rapport de projection : 1,27 à 2,73.

Pour une base de 3 m, il vous faudra donc au minimum 3,81 m de recul (3 * 1,27 = 3,81 m), et au maximum 8,19 m (3 * 2,73 =  8,19 m).

Lens shift +/- 31 % à l’horizontal ; +/- 80 % en vertical.

Le flux lumineux maximum est donné pour 5000 lumen ce qui autorise des bases jusqu’à 5 mètres.

 

 

Matériel utilisé

  • Un Sony VPL-VW5000ES.
  • Un écran motorisé Xtrem Screen Elite In Ceiling de 4,70 m de base avec la toile Daylight 0.9.
  • Un écran Xtrem Screen Zero Frame UBC de 2,50 m de base avec la toile Daylight Reference 1.1.
  • Un écran motorisé Xtrem Screen CineMask de 3 m de base avec la toile Daylight 0.9.
  • Un lecteur de Blu-Ray Ultra HD Oppo UDP-203.
  • Box Androïd TV Nvidia Shield.
  • Un colorimètre X-Rite i1 Display Pro profilé sur un spectrophotomètre X-Rite i1 Pro.

 

 

Bruit de fonctionnement

Malheureusement, je n’avais pas pris mon décibelmètre, mais le bruit de fonctionnement dépend énormément du réglage de la puissance du laser. Le Sony VPL-VW5000ES est complètement inaudible lorsque l’éclairage laser est faiblement sollicité, et il est relativement bruyant lorsque ce dernier est à fond. Pour donner une idée de comparaison, dans ce dernier cas, il est plus bruyant que son petit frère, le VPL-VW550ES, en lampe haute.

 

 

Piqué – Netteté

La netteté est un des points forts de ce projecteur, et, même sur une base proche de 5 mètres, j’ai trouvé le piqué vraiment excellent.

J’ai eu également l’occasion de voir ce projecteur en salle dédiée, chez un forumeur, équipé d’un Sony VPL-VW500ES et d’un écran Xtrem Screen Frame courbe de 3,30 mètres de base avec la toile Daylight 0.9 transonore (voir les photos ci-dessous). J’ai trouvé la netteté bien meilleure avec le Sony VPL-VW5000ES par rapport à celle du Sony VPL-VW500ES, des projecteurs équipés pourtant tous les deux de matrices 4K natives. C’est sans doute le signe d’une meilleure qualité d’optique en faveur du Sony VPL-VW5000ES, ce qui n’est pas étonnant pour un projecteur de ce prix.

 

 

 

Fluidité

La fluidité est vraiment le point fort des projecteurs Sony, et le VPL-VW5000ES ne déroge pas à la règle. Il est à noter que l’interpolation d’image reste active en 4K, ce qui est assez rare. Il faut dire que le Sony VPL-VW5000ES est équipé du même processeur X1 4K Extreme que les téléviseurs ZD9 de la même marque, dont la puissance autorise la gestion d’un flux 4K en même temps que l’interpolation d’image. Cela est très intéressant car les images 4K gagnent beaucoup en fluidité dès le premier niveau (« fluide bas ») de l’interpolation d’image et sans « effet caméscope » trop prononcé.

Et, même sans activer l’interpolation d’image, la fluidité reste très correcte, que ce soit pour des sources Full HD ou Ultra HD.

 

 

Luminosité

 

Encore un point fort de ce projecteur ! Il est le seul appareil home cinéma laser 4K à produire 5000 lumens.

 

 

Profondeur des noirs – Contrastes

 

 

Je n’ai malheureusement pas pu effectuer toutes les mesures que j’aurais voulu car il était difficile de plonger le showroom Xtrem Screen dans le noir en pleine journée, alors que toute l’équipe était sur le pont. En outre, il y avait pas mal de lumière qui provenait de l’extérieur, il était donc impossible de réaliser des mesures fiables. Toutefois, j’ai quand même pu réaliser une mesure de contraste séquentiel, le soir et dans le noir complet. Après calibrage, l’iris dynamique étant activé, j’ai mesuré 126 626:1. Une valeur aussi forte est assez exceptionnelle pour être signalée. Certes, ce résultat a été obtenu avec l’iris dynamique activé, mais ce dernier ne « pompe » pas du tout, je recommande donc son utilisation.

Autre déception, je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de mesurer le contraste ANSI. Mais je n’ai ressenti aucun manque dans ce domaine, bien au contraire, avec une image qui faisait plus penser à un écran OLED qu’à de la vidéoprojection.

 

 

Le HDR

Tout comme pour les Sony VPL-VW520ES et VPL-VW550ES, le VPL-VW5000ES est quasiment « plug and play » concernant le HDR. Après seulement quelques légers réglages, ce projecteur délivre des images HDR de très haute volée, même sur des bases allant jusqu’à 4 mètres et plus.

J’en parlais ici, c’est avec le Blu-Ray Ultra HD de « Seul contre tous » que le résultat est le plus impressionnant. Du HDR de cette qualité et pour des images aussi grandes, c’est complètement inédit. Je souhaite que plus en plus de monde puisse voir cela, le HDR est aussi possible en vidéoprojection. Et avec le Sony VPL-VW5000ES, c’est tout simplement grandiose !

 

 

Impressions subjectives

 

 

Le Sony VPL-VW5000ES est vraiment le vidéoprojecteur de tous les superlatifs. L’image ne souffre d’aucune faiblesse, elle est tout aussi belle des scènes les plus sombres jusqu’aux scènes les plus lumineuses. Rien ne manque. Les noirs sont profonds, l’image est lumineuse, piquée et fluide à la fois. Inutile de tergiverser, c’est beau, c’est naturel et c’est démonstratif. Le vidéoprojecteur dont tout le monde rêve !

 

 

Conclusion

On ne va pas se le cacher, nous sommes très peu nombreux à pouvoir se payer une telle machine. Mais, le Sony VPL-VW5000ES a le mérite de nous faire rêver et de nous montrer vers quoi la vidéoprojection de qualité va tendre à l’avenir. Alors, il suffit d’être patient et d’attendre que les prix baissent, et nous serons sans doute beaucoup plus nombreux à pouvoir prétendre à une telle qualité d’image dans quelques années.

 

 

Je remercie chaleureusement Franck Lapp et Laurent Fernandez, les deux co-fondateurs de Xtrem Screen, de m’avoir accueilli dans leur showroom pour tester ce projecteur d’exception.

 

Les plus

Inutile de tout lister, ce projecteur n’a quasiment que des points forts !

 

Les moins

  • Le prix
  • Le bruit de fonctionnement lorsque l’éclairage laser est à pleine puissance

 

Vous avez apprécié cet article, faites un don pour soutenir Home Cinéma Tendances

 

Je vous propose de discuter de ce test sur Cin&Son.

Cet article a été rédigé par Hervé Thiollier, consultant / installateur home cinéma.

Site web : ht-consulting.pro

Laisser un commentaire