10 idées reçues sur la vidéoprojection

A oublier très vite !

1. La luminosité diminue avec le recul du projecteur

Cette idée a été propagée sur le Net, en particulier sur les forums spécialisés, mais c’est bien mal connaître les lois de la physique que d’affirmer cela ! La confusion vient sans doute de la comparaison avec le son, mais un flux lumineux (en lumens) ne se comporte pas de la même façon. En effet, dans un milieu transparent le flux lumineux se conserve. Autrement dit, si un écran placé à 5 mètres du projecteur reçoit 2000 lumens, il recevra le même flux lumineux à 10 mètres. Bien sûr, cette loi physique ne s’applique que si le milieu de propagation est parfaitement transparent, et si vous jetez un fumigène dans la pièce, ou si vous fumez, le flux lumineux sera atténué.

Pour l’anecdote il m’est arrivé d’installer des projecteurs à plus de 10 mètres de l’écran, le flux lumineux reçu sur ce dernier était exactement celui attendu, sans atténuation.

2. Toutes les toiles blanches se valent

C’est archi faux ! Il y a vraiment « à boire et à manger » concernant le marché des toiles de projection blanches. Cela va du très mauvais, c’est assez courant, avec une image très « sale », jusqu’à l’excellent, mais évidemment le prix n’est pas le même ! Vous ne savez pas quoi choisir ? Eh bien demandez-moi !

3. L’obscurité suffit pour disposer d’un bon contraste

C’est nécessaire mais pas suffisant. Il suffit d’observer comment sont faites les salles de cinéma pour s’en convaincre. Certes, elles bénéficient toutes d’une assez bonne obscurité (pas de fenêtres dans la salle), mais en plus leur plafond, leur sol et leurs murs sont composés de couleurs sombres. En outre, elles ne comportent jamais de blanc, alors ceux qui croient qu’ils vont avoir un bon contraste intra-image avec un plafond blanc parce qu’ils projettent dans l’obscurité, se bercent d’illusions.

Pour aller plus loin : l’obscurité ne suffit pas !

4. La vidéoprojection, c’est cher !

Certaines personnes utilisent un projecteur à 500 € et projettent sur un mur blanc, avec un résultat assez correct et souvent meilleur qu’au cinéma, alors on ne peut pas vraiment dire que la vidéoprojection est hors de prix. Certes, les prix peuvent grimpés assez vites en fonction de votre niveau d’exigence, mais avec un peu de chance, ou avec de bonnes connaissances dans ce domaine, on peut réaliser des choses remarquables avec assez peu de moyens. Par contre, il faut éviter de s’en remettre aux grandes enseignes tellement les vendeurs ne s’y connaissent rien ! Faites appel aux spécialistes, et vous ne serez pas déçus.

5. La vidéoprojection va disparaître au profit des écrans de TV géants

Au dessus de 65 pouces les télés deviennent souvent hors de prix, et à mon avis ce n’est pas près de changer ! Certes, je ne suis pas devin, mais on peut légitimement penser qu’à court ou moyen termes, la vidéoprojection va rester le meilleur moyen de disposer d’une image géante à prix raisonnable. En outre, il faut bien avoir conscience que dans le domaine de l’image la taille ça compte ! En effet, on peut avoir l’impression qu’une télé de 65 pouces c’est presque pareil qu’un écran de projection de 2 mètres de large, et pourtant la surface d’image (en 16/9) va presque du simple au double ! Et croyez-moi, en termes d’immersion ça change tout !

6. La vidéoprojection est faite pour les grandes pièces

J’entends souvent : « je ne peux pas faire de vidéoprojection chez moi car ma pièce est trop petite ». Certes, je ne dis pas que l’on peut faire de la vidéoprojection dans un placard à balais, mais une pièce de 10 m² peut très bien faire l’affaire, que ce soit avec un projecteur à focale ultra courte ou à focale standard.

7. La qualité du projecteur est cruciale pour disposer d’une belle image

Je ne dis pas que la qualité du projecteur n’a aucune importance, mais le point le plus important en vidéoprojection reste le couple environnement /toile. Par exemple, dans une pièce au plafond blanc et aux murs clairs, il ne sert à rien d’investir des sommes folles dans le projecteur si vous projetez sur une toile blanche.

Pour aller plus loin : Jamais de JVC en pièce de vie !

8. Une toile technique c’est fait pour projeter en présence de lumière ambiante

« Si vous projetez dans l’obscurité alors vous n’avez pas besoin d’une toile technique », combien de fois ai-je entendu cette bêtise qui à chaque fois me fait friser l’AVC ? Certes, une toile technique va mieux résister à la lumière ambiante qu’une toile blanche, car elle va mieux préserver les noirs, mais avoir un plafond blanc est en général une raison suffisante de faire appel à ce genre de toile. Cette erreur (de débutant) vient sans doute d’une mauvaise interprétation du terme anglais : « ambiant light rejection ». C’est pourquoi je préfère utiliser le terme « toile à contrôle de lumière » puisque son rôle est justement de contrôler la lumière dans un environnement où la lumière n’est pas contrôlée.

Pour aller plus loin : Bien choisir votre toile technique

9. Avec une toile technique la pièce est plongée dans le noir

Quelques personnes sont déçues après avoir acheté un écran technique, pensant que ce dernier allait plonger la pièce dans le noir comme si elles étaient dans une salle dédiée noire du sol au plafond. C’est beaucoup demander à une toile technique, qui permet d’avoir quasiment le même contraste intra-image qu’une toile blanche en salle obscure, et c’est déjà beaucoup ! Certes, la pièce sera beaucoup moins éclairée que si une toile blanche était utilisée, mais en aucun cas elle ne plongera la pièce dans le noir.

10. Il faut disposer d’une salle dédiée pour avoir un bon contraste

Pour peu que la projection se fasse dans l’obscurité, on obtient à peu près le même contraste intra-image grâce à une toile technique, même dans une pièce de vie au plafond blanc et aux murs clairs, donc nul besoin de disposer d’une salle dédiée pour se faire plaisir ! En outre, j’ai vu très souvent des images bien plus belles en pièce de vie que dans certaines salles dédiées mal conçues, alors il faut faire attention aux préjugés.

Il ne faut pas voir dans mes propos une attaque en règle contre les salles dédiées car j’aime bien aussi, mais il existe des alternatives efficaces et plus abordables, donc la vidéoprojection de qualité n’est pas synonyme de salle dédiée.

Pour aller plus loin : Salle dédiée ou pièce de vie ?

Abonnez-vous à la lettre d’information. 

Recevez le meilleur de l’information home cinéma directement dans votre boîte mail toutes les deux semaines. Vous y trouverez les articles les plus récents (tests, guides, découvertes, etc.), les nouveautés de Home Cinéma Tendances ainsi que les tournées de calibrage prévues par Hervé Thiollier Consulting.

ABONNEZ-VOUS

Abonnez-vous à la lettre d’information. 

Recevez le meilleur de l’information home cinéma directement dans votre boîte mail toutes les deux semaines. Vous y trouverez les articles les plus récents (tests, guides, découvertes, etc.), les nouveautés de Home Cinéma Tendances ainsi que les tournées de calibrage prévues par Hervé Thiollier Consulting.

ABONNEZ-VOUS

Cet article a été rédigé par Hervé Thiollier – Consultant / installateur home cinéma – Calibreur vidéo – Revendeur de matériel home cinéma toutes marques.

Site web : ht-consulting.pro